Vérification et préparation du support


La préparation des supports, particulièrement importante pour les parquets collés, implique que le support soit plan propre, sain, sec et solide.

  • Plan : Selon le DTU 21 « Chapes et dalles à base de liants hydrauliques », la flèche maximale acceptable du support en béton surfacé à parement soigné ou en béton à chape incorporée est de 7 mm sous la règle de 2 mètres. Le non respect de cette tolérance doit entraîner le refus du support par le parqueteur (risque de claquage).
  • Propre : Il s'agit pour le parqueteur de gratter le support afin d'éliminer toutes les traces de peinture, plâtre, laitance. Il devra également nettoyer soigneusement à l'aide d'un aspirateur industriel le support à traiter. (Attention aux projections d'enduit gras et de plâtre).
  • Sain : On fait ici référence aux remontées d'humidité affectant les supports, en particulier dans le cas de pose sur terre-plein ou des planchers sur vide sanitaire nécessitant des précautions particulières - (Nécessité de réaliser une barrière d'étanchéité efficace).
  • Sec : Le taux d'humidité du support est à contrôler avec un dispositif adapté par le parqueteur : il doit être inférieur à 3%.
  • Solide : Il faut vérifier la bonne cohésion de surface : le support ne doit pas être poudreux. Un grattage superficiel ne doit entraîner ni poussière, ni grain, ni écaille.


Dans le cas d'un parquet collé, pour contrôler la qualité d'absorption du support, le parqueteur peut effectuer le « test de la goutte d'eau » : une goutte d'eau déposée sur le support doit disparaître au bout d'environ 1 minute quant le support est normalement absorbant (plus rapidement si le support est trop poreux, plus lentement si le support est fermé).

 

La pose collée en plein

La pose collée en plein est indiquée pour tous les types de parquet : mosaïque, planchettes, lamelles sur chant, bois de bout, rainures et languettes. Dans ce dernier cas, il ne faut pas encoller les rainures et languettes.
Le support doit être parfaitement plan, sec et dépoussiéré. L'application de la colle s'effectue sur le support au moyen d'une spatule crantée de 4 mm x 4 mm. Progressez par tranches successives d'une trentaine de centimètres de largeur. Le parquet est ensuite appliqué sur la colle et marouflé s'il s'agit d'un massif brut. Pour les colles vinyliques pâteuses, il est possible d'encoller les lames au lieu du support en réalisant des plots de 5 cm tous les 10 à 15 cm, côté contreparement, avant de les mettre en place.
Dans tous les cas de pose collée, il est important de respecter un jeu périphérique le long des parois. Le départ et la progression sont les mêmes que pour la pose flottante. Respectez le temps d'application de la colle. Ne retirez les cales qu'après séchage de la colle. Le raccordement au seuil peut s'effectuer avec une ou plusieurs lames de parquet ou avec une barre de seuil.
Laissez sécher complètement la colle, soit une semaine au minimum, avant tous les autres travaux (ponçage, finition, etc.). Ne bâchez pas le sol, par exemple pour peindre le plafond, sinon le parquet pourrait gonfler.


Le collage au cordon

Cette méthode est utilisée pour les parquets à rainures et languettes. Elle permet le rattrapage des légers défauts de planéité et peut s'effectuer sur tous les types de support (chape plane, carrelage, plancher bois ou métal.). Elle améliore l'isolation acoustique et atténue la réverbération des bruits d'impacts. Le jeu périphérique est toujours indispensable. Les cordons continus de colle, d'un diamètre de 6 mm, sont espacés de 10 à 15 cm. On écrase les cordons en pressant les lames, jusqu'à ce qu'ils atteignent 1 à 2 mm d'épaisseur. Les plinthes devront éviter tout contact avec le parquet. Le collage au cordon peut même être utilisé pour la pose de parquets flottants ou stratifiés. Dans ce cas, les lames d'une épaisseur inférieure à 10 mm seront collées entre elles au niveau des rainures et languettes.

 

Quelles précautions prendre pour poser un parquet sur un sol chauffant ?

Un parquet ne peut être posé que sur un sol chauffant à basse température (surface inférieur à 28°C). Un sol chauffant doit transmettre sa chaleur à la pièce. Pour assurer correctement cette fonction, la résistance thermique du revêtement de sol doit être inférieur à 0,15 m².°C/W. De nombreux parquets massifs et contrecollés (graphe ) peuvent être employés, même avec une sous-couche.


Pour obtenir une efficacité optimum, sélectionnez des parquets minces :

  • il y aura moins de sollicitations du plan de collage (provenant des variations dimensionnelles du bois)
  • les essences et panneaux dérivés du bois les plus minces et les plus denses ont la résistance thermique la plus faible.


Les parquets collés en plein apportent la résistance thermique la plus faible. Les parquets collés sur cordon, les parquets posés flottants et les parquets cloués ont généralement une résistance thermique trop forte. Les parquets collés en plein ont la meilleure résistance aux sollicitations. Celles-ci proviennent des variations d'humidité du bois lorsque le sol chauffant est en fonctionnement.

Les parquets en bois debout ne sont pas adaptés aux sols chauffants, car leurs variations dimensionnelles sont nettement plus importantes que les autres types de parquet. Vérifiez toujours auprès du fabricant que le parquet et son mode de pose sont compatibles avec un sol chauffant.

En plus des précautions de pose de parquets collés, les règles suivantes doivent être respectées :

  • la chape doit avoir une humidité inférieure à 2%.
  • mettez en température l'installation de chauffage, par palier de 5°C par jour, jusqu'à l'obtention de la température d'utilisation.
  • maintenez cette température pendant au moins trois semaines (même en été).
  • éteignez le chauffage 48 heures avant la pose.
  • après la pose, laissez le parquet se stabiliser. Attendez une semaine au moins avant de remettre le chauffage en route.
  • pour une stabilisation correcte du parquet, la pièce doit être parfaitement sèche, fermée et vitrée, la température minimale est 15°C, l'humidité ambiante comprise entre 50 et 60% avant, pendant et après la pose.